Franchement, existe-t-il un dessert fait maison aussi bon que la mousse au chocolat ? Chacun aura son opinion mais il faut bien reconnaître qu’elle fait indéniablement partie des mets préférés des Français depuis des années. Toutefois, concevoir une mousse au chocolat réussie demande un certain savoir-faire. Vous n’êtes pas un cuisinier expérimenté ? Aucune panique à avoir ! Il vous suffit en effet de découvrir les sept secrets à connaître à son sujet.

1. Du chocolat de qualité

Qu’il s’agisse d’une mousse au chocolat ou bien de n’importe quel autre dessert ou plat, vous ne pourrez jamais espérer le réussir sans utiliser des ingrédients de qualité. Dans le cas traité ici, le plus important d’entre eux est bien évidemment le chocolat. Vous devrez donc poter une attention maximale au moment de le choisir. Reconnaître un chocolat de qualité reste finalement assez simple, même si vous êtes loin d’être un cordon-bleu. Vous n’avez qu’à lire les étiquettes. Peu importe le produit (chocolat au lait ou chocolat noir), celui-ci doit toujours être riche en beurre de cacao, comme ceux vendus dans les chocolateries. En revanche, fuyez comme la peste les chocolats contenant des beurres végétaux ajoutés.

La plupart des recettes font appel au chocolat noir, à l’image par exemple du chocolat Valrhona. Évitez toutefois d’opter pour les produits trop intenses. Une concentration de cacao limitée à 65 % sera en effet nettement suffisante. Si vous êtes véritablement passionné par cette saveur, n’ayez pas peur d’incorporer en plus dans votre préparation des pépites de chocolat.

2. Des œufs bien frais

Place à désormais à l’autre ingrédient essentiel à la recette ! Il s’agit des œufs. Pour les choisir, rien de plus simple : utilisez exclusivement des œufs extra-frais. Cette appellation vous garantira qu’ils ont moins de dix jours. Il s’agit d’un critère primordial. N’oubliez pas en effet que les œufs ne sont pas cuits au moment de la préparation. Petite astuce pour en faciliter l’utilisation : sortez-les du frigidaire au moins une heure avant d’entamer la création de la mousse.

3. Une mousse compacte ou légère ?

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais il existe en réalité deux manières de préparer une mousse au chocolat. Et le plus intéressant, c’est que toutes deux ne produiront pas le même résultat final ! La première permet de concevoir une mousse bien compacte tandis que la seconde conduit à un produit plus aérien. Il faut dire que cette dernière est conçue à partir d’une ganache à base de chocolat et de crème. Vous comprenez mieux dès lors pour la mousse sera alors bien plus onctueuse !

4. Un robot performant

Pour battre les œufs en neige, vous devez pouvoir vous appuyer sur un robot performant. Par contre, n’utilisez pas la pleine puissance dès le début. Soyez patient et apprenez à augmenter progressivement la vitesse du batteur afin d’obtenir un résultat le plus léger possible. N’oubliez jamais que le temps reste l’un des meilleurs alliés du cuisinier !

5. Deux heures de repos au minimum !

Même s’il est parfois délicat (voire impossible) de faire patienter les enfants une fois la préparation achevée, vous devez tout de même garder en tête que le repos de la mousse est indispensable. Cette phase ne se déroule jamais à température ambiante mais bien dans votre frigo. Seule une durée minimale de deux heures vous garantira l’obtention d’un produit réussi, à la texture parfaite ou presque. Pour une mousse à l’aspect plus compact, prolongez le délai d’attente de quelques heures.

6. Ajoutez de la fleur de sel

Voici un secret utilisé par les plus grands cuisiniers : saupoudrez quelques grains de fleur de sel sur la mousse au chocolat avant de la déguster. Votre dessert prendra alors une note saline et le goût du chocolat sera encore plus agréable pour le palais.

7. Attention à la conservation

La phase de préparation ne sera pas la seule à pouvoir influencer la qualité de votre mousse. Un tel produit se doit en effet d’être bien conservé car il est issu d’une préparation conçue à base d’œufs crus. C’est pourquoi il ne devra donc jamais être gardé plus de 48 heures au réfrigérateur. Dans le cas contraire, vous vous exposez à un fort risque d’intoxication alimentaire pouvant conduire, dans les cas les plus graves, à une hospitalisation ou à un décès. Heureusement, il est rare qu’une mousse au chocolat survive plus de deux jours face aux plus gourmands !